Mise en demeure de la radio DANDE MAAYO FM : violation totale des textes régissant les radios communautaires.

         Le Conseil national de régulation de l’Audiovisuel a été saisi à plusieurs reprises de pratiques de la radio DANDE MAAYO FM consistant, dans le cadre de la campagne électorale des élections territoriales du 23 janvier 2022, à prendre parti pour un camp en violation totale des textes régissant les radios communautaires.
          Selon l’article 18 du Cahier des charges qui régit les radios communautaires « la radio communautaire ne peut diffuser des informations, messages ou débats à caractère politique ».

Aux termes du Code électoral, les médias qui traitent des élections territoriales sont tenus au respect rigoureux des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement des activités des candidats ou listes de candidats.

Par la présente, le CNRA met en demeure la radio DANDE MAAYO FM de mettre un terme définitif à de pareils manquements et de se conformer strictement à son Cahier des charges.
$Le non-respect de cette mise en demeure expose la radio aux sanctions prévues par la loi qui peuvent aller de l’amende à la suspension des programmes de la radio voire au retrait pur et simple de l’autorisation de diffusion.

Par ailleurs, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel rappelle à DANDE MAAYO FM qu’il peut requérir de la radio, qui est tenue de les produire, les enregistrements de l’ensemble des émissions diffusées dans le cadre de la campagne électorale.

Selon l’article 3 du Cahier des charges des radios communautaires : « Toutes les émissions diffusées sont enregistrées et conservées pour une période d’un mois au moins, à partir de leur date de diffusion ».

Cette présente mise en demeure est notifiée et publiée partout où besoin sera.

scroll to top