Le CNRA rappelle aux médias le respect de la présomption d’innocence, la protection des parties et du public

[featured_image]
Télécharger
Download is available until [expire_date]
  • Version [version]
  • Télécharger 164
  • Taille du fichier 142.35 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 juillet 2015
  • Dernière mise à jour 20 juillet 2015

Le CNRA rappelle aux médias le respect de la présomption d’innocence, la protection des parties et du public

Les chambres extraordinaires africaines s’apprêtent à ouvrir le procès de monsieur Hissène Habré en vertu de la convention liant le Sénégal à l’Union africaine. Cette convention prévoit de filmer et d’enregistrer les audiences du procès en vue d’une diffusion publique. Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) s’était prononcé sur la question par avis en date du 07 avril 2014 en insistant sur les dangers d’une diffusion qui ne serait pas précédée d’une réflexion partagée. Ce préalable aurait permis de discuter les éléments soulevés par cet avis du CNRA, alors surtout que la convention ne précise pas les conditions pratiques de la diffusion. Le mutisme de la convention sur les modalités, de diffusion des audiences du procès renvoie au régime juridique de droit commun pour déterminer les conditions d’information du public dans le respect des principes qui gouvernent l’office des médias

haut de page