Communiqué du 23 octobre

1. Des images indécentes diffusées à la télévision.

Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a constaté la recrudescence de la pratique répréhensible des chaînes de télévision consistant à exposer des dépouilles mortelles (enveloppées dans un linceul laissant apparaître une étiquette d’identification pendant à l’orteil) pour illustrer des sujets ou des reportages dans certaines émissions, à l’occasion de la couverture des événements survenus à Mina au dernier pèlerinage à la Mecque et d’un Sénégalais tué au Nigéria.

Au regard de la gravité de tels faits, le Conseil national de Régulation de l’audiovisuel engage l’ensemble des éditeurs de services audiovisuels à cesser immédiatement la diffusion d’images de dépouilles mortelles, et à veiller scrupuleusement à ce que de telles situations ne se reproduisent.

Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel rappelle que la diffusion de telles images constitue une violation des stipulations du cahier des charges. Elle porte préjudice aux familles des victimes et heurte la sensibilité du public.
Les règles éthiques et déontologiques exigent des acteurs de l’Audiovisuelle strict respect de la dignité humaine. Elles ne sauraient s’accommod

scroll to top